Couscous à la marocaine

 

 

Pour un voyage culinaire au cœur du Maroc, rien de tel qu’un couscous traditionnel à la marocaine. Pour ce faire, cette recette ne demande que quelques ingrédients et 2 heures de préparation. Elle se fait en deux étapes faciles. De plus, en guise de matériel, il faudra juste un couscoussier.

Première étape : le bouillon

 

Verser quatre cuillères à soupe d’huile dans la marmite du couscoussier. Une fois chauffée, y ajouter 1,5 kg d’épaule de mouton coupé en gros morceaux. Faire légèrement revenir avec deux oignons, une cuillerée à café de Rass el Hanout, une cuillerée à café de poivre noir, une cuillerée à café de gingembre moulu, ½ cuillerée à café de safran,  un cube de bouillon, du sel et du persil. Ensuite, y ajouter un grand verre de pois chiche et du piment. Verser 4 l d’eau. Couper en gros morceaux 4 carottes, 2 courgettes, 4 navets, 2 pommes de terre ou patate douce, un morceau de potiron et quelques fèves, lavées et épluchées. Une fois que la viande sera molle, ajouter les carottes et les navets. Après 15 minutes, ajouter les autres légumes. Pour le temps de cuisson, il faut compter 15 minutes à partir de là.

 

 

Deuxième étape : la semoule de couscous

 

Dans un saladier, verser un filet d’huile d’olive et un peu de sel dans la semoule. Mélanger ces ingrédients avec le bout des doigts. Durant la macération, rajouter un petit filet d’eau. Placer la semoule dans le haut du couscoussier. Maintenir les deux parties du couscoussier avec un joint afin que la vapeur vienne à la semoule. Quinze minutes après, retirer la semoule et l’étendre sur un grand plat. Afin d’aérer les graines, les humidifier avec un peu d’eau à l’aide d’une spatule en bois ou des doigts. Faire attention à bien détacher toutes les graines et ne pas laisser de gros grumeaux, donc les retirer du plat. Il faut ensuite remettre la semoule sur le couscoussier et répéter l’opération trois à cinq fois, toujours au bout de 15 minutes. Lorsque le couscous sera cuit, y ajouter ¼ cuillerée à café de Smen, un beurre rance qui aura pour rôle de parfumer le tout.

 

Source d’article: la-cuisine-marocaine.com