Le cinéma français et son histoire – I

 

 

Le cinéma français a débuté avec celui des États-Unis et le Royaume-Uni. En effet, il fait partie de ceux qui ont contribué à l’invention et l’amélioration des prises de vues cinématographiques, ainsi qu’à leur projection sur grand écran. Après les travaux Thomas Edison, de William Kennedy Laurie Dickson, d’Émile Reynaud, des frères Lumière, de George Albert Smith et de James Williamson, c’est Charles Pathé, un autodidacte français, qui a pris la relève pour créer l’industrie du cinéma.

 

Lumière, le Cinématographe

C’était vers l’an 1894 que Charles Moisson, mécanicien, a donné son aide à Auguste et Louis Lumière pour la mise au point du Cinématographe. Cette machine a été conceptualisée pour marier prises de vues photographiques animées, projection sur écran avec l’incorporation d’une lanterne magique, et tirage de copies.

Les frères Lumière ont débuté après que leur père, Antoine, leur a poussé dans ce métier suite à la démonstration à Paris du Kinétoscope, un appareil pour visionner individuellement par un œilleton les films enregistrés avec le Kinétographe qui a été conçu par Thomas Edison et son ingénieur William Kennedy Laurie Dickson.

La déposition du brevet du Cinématographe et sa présentation fussent respectivement effectuées le 13 février 1895 et le 22 mars 1895 par les frères Lumière. Leur tournée en France a reçu un franc succès auprès d’un public qui a été bien choisi. Après cela, les deux frères ont commencé à commercialiser leur invention. C’était le 28 décembre 1895 qu’ils ont réalisé une projection publique et payante de leurs films. Cela s’est déroulé dans le salon indien du Grand Café, 14 boulevard des Capucines à Paris. Ensuite, ils ont vendu des plaques photographiques sur verre pré-impressionnées pour après songer à vendre un Cinématographe à une clientèle aisée, des bobineaux éducatifs et de la pellicule vierge.